Arnaud Maguet

« Les vidéos et les installations d’Arnaud Maguet s’imposent en vrac aux sens, à la mémoire, comme des films dont on aurait raté le début et dont on croyait depuis longtemps connaître la fin. Elles contournent la narration, l’entourent d’égards, en écument la couleur, l’avant-goût, puis s’en débarrassent, d’une pression sur la carotide. Toujours en retrait de sa propre production, Arnaud Maguet s’en tient à cette mousse qui, au sommet de la pinte du sens commun, semble invariablement vouloir monter plus haut que le bord ; le luxe avec lequel il traite le moindre détail est inversement proportionnel à l’importance que ce détail occupe dans le tableau à double-entrée des impératifs éthiques et esthétiques. Arnaud Maguet pratique un pop-art de Las Vegas, auto-parodique et virtuose, escorté par toute la ménagerie des figures historiques du rock’n roll, l’odeur du Martini, quelques héroïnes de série Z, et surtout chaperonné par l’ombre et l’icône d’un Elvis Presley qui vit peut-être encore quelque part, sous une fausse identité et un peu chauve, sans doute. La modernité clinquante (et même parfois, soyons juste, à la lisière du kitsch) d’Arnaud Maguet est définitivement celle du rétro-futurisme (ou : « Comment envisagiez- vous l’an 2000 en 1963 ? »). »
(extrait communiqué de presse de l’exposition)

Arnaud Maguet est né en 1975 à Toulon.
Il vit et travaille à Nice.