Bernard Piffaretti

Exposition(s) :
Galeries du Musée, Galerie de la Villa, Villa Arson, Nice
15 février – 31 mars 1991

Städtische Galerie, Göppingen
14 avril – 26 mai 1991

Hôtel des Arts, Paris
13 septembre – 27 octobre 1991

Musée des Beaux-Arts, Nantes
8 novembre – 30 décembre 1991

Lorsqu’il est invité à exposer son travail à la Villa Arson, Bernard Piffaretti peint déjà depuis sept ans des tableaux en suivant un protocole invariable qui consiste à diviser la surface de la toile en deux parties verticales où se répète la même représentation. Peints avec de la couleur industrielle, ces tableaux sans qualité réitèrent un certain nombre de gestes à mi-chemin entre l’abstraction et la figuration. L’important catalogue d’exposition publié à cette occasion, avec trois autres lieux en France et en Allemagne, alterne des reproductions d’œuvres et des vues qui montrent les tableaux en situation. Il est introduit par un long texte de Christian Bernard qui analyse la question de la duplication de l’image au sein du tableau. Un entretien de l’artiste avec Werner Meyer permet de rentrer plus précisément dans son processus pictural. Enfin, cette édition propose une anthologie de textes critiques qui donnent une épaisseur théorique au travail du peintre français.