Déjà Jadis

Georges Ribemont-Dessaignes 1884-1974

« Rendre hommage à Georges Ribemont-Dessaignes n’a pas de sens si nous ne respectons pas la liberté d’un homme pour qui « vivre dépasse tout, submerge tout. Mais quand on a en soi l’étonnante et mystérieuse nécessité d’écrire, ou de peindre, ou de faire de la musique tout se complique, mais tout est très beau, pourvu qu’on ne prenne pas au sérieux cette faculté si révérée par le témoin qu’est le public. Ne pas se prendre au sérieux et que l’art en question reste dans ses limites qui sont de faire partie de la vie ».
C’est bien en face de cet homme que je me suis trouvé pour la première fois en 1965, accompagnant Alphonse Chave qui vient de réaliser dans la galerie vençoise, en collaboration avec Jacques Matarasso, un hommage au grand poète dada, pour ses quatre-vingt ans. »
(texte de Robert Butheau, extrait de la publication)