Emmanuel Régent

Le temps du territoire

Comment traiter de l’architecture dans une exposition sans forcément mettre en scène la photographie du bâtiment, sa maquette ou le plan qui l’accompagne ? C’est à cette question que répond l’invitation faite à Emmanuel Régent de porter son regard sur un choix d’édifices contemporains sur la Côte d’Azur à l’occasion de la publication éditée par le Conseil général des Alpes-Maritimes et Les Presses du Réel « L’architecture contemporaine sur la Côte d’Azur ». L’artiste évoque un ensemble de bâtiments par la réalisation d’une installation murale (fresque murale) d’une quinzaine de mètres de longueur, composée d’une vingtaine de supports en bois, découpés selon la silhouette de leurs plans de masse et agencés comme un Tetris® horizontal à grande échelle. Le bois utilisé est du contreplaqué bakélisé noir utilisé comme fond de coffrage pour couler le béton. Le titre de l’installation « La dilatation des souffles » renvoie également au vocabulaire architectural (le souffle d’un joint. Le tout forme une sorte de cartographie inédite du territoire. L’ensemble est elliptique, suggère plutôt qu’il n’informe, laissant surtout apparaître le le regard d’un artiste sur des constructions qui échappent bien souvent à notre attention. Le catalogue présente également des dessins n/b.