Fiona Tan

Exposition :
Galerie Carrée, Galeries du Musée, Villa Arson, Nice
25 octobre 2002 – 8 janvier 2003

De Pont Foundation for Contemporary Art, Tilburg
25 janvier – 11 mai 2003

Daadgalerie, Berlin
31 mai – 03 août 2003

La Villa Arson consacre, en 2002, une importante exposition à Fiona Tan, artiste internationale aux origines complexes, née d’un père chinois et d’une mère australienne. Intéressée par la notion de temporalité, la jeune femme a su faire de son histoire personnelle un travail en l’imbriquant à l’histoire collective. Fascinée par l’image documentaire et par les archives, l’artiste emploie notamment la vidéo dans des installations poétiques, aux images souvent très lentes, qui convoquent le montage cinématographique et parviennent à donner aux éléments sociologiques réutilisés une dimension fictionnelle. Le catalogue publié à l’occasion de cette exposition, montrée dans deux autres lieux, donne à voir de nombreuses captures d’écran ainsi que des vues d’installations. Il est accompagné de deux textes de Els Hoek et de Beatrice von Bismarck qui sondent respectivement la question de l’identité et la gestion des images par l’artiste. Un écrit de Fiona Tan sur sa pièce Saint Sebastian permet d’appréhender la genèse de cette magistrale installation vidéo.