Johan Creten

Exposition(s) :
Galerie de la Villa, Villa Arson, Nice
16 octobre – 12 décembre 1993

Galerie La Tête d’Obsidienne, La Seyne-sur-Mer
11 mars – 27 avril 1994

Galerie Hesselbach, Berlin
5 mai – 2 juillet 1994

Le catalogue de Johan Creten, sculpteur belge ayant résidé à la Villa Arson, est publié à l’occasion de trois expositions à Nice, La Seyne-sur-Mer et Berlin. Il donne à voir une série de céramiques de très grand format représentant des têtes grotesques et caricaturales qui interrogent la notion d’identité au niveau historique, culturel, politique ou sexuel. Dans ces portraits composites parfois dérangeants, ainsi que dans la série dite des Sculptures de cuisine, l’artiste met à l’épreuve du kitsch la pratique du modelage de l’argile et de l’émaillage des surfaces en recourant à outrance à des effets de flammé qu’il emprunte à la production commerciale de Vallauris. Le texte critique de Catherine Macchi se concentre sur la richesse des références historiques de l’artiste et sur sa posture à contre-courant dans la scène artistique internationale.