Quelques stars | Algunas estrellas | Some Stars

Travaux vidéo | Obra en video | Video works, 1997-2003

« Les vidéos de Jordi Colomer conservent sans doute quelque trace de sa formation à l’architecture. Elles déploient tout à la fois et dans un même mouvement (celui de la caméra), la spatialité symbolique d’un récit et celle d’un décor ; des acteurs choisis soigneusement (ils sont souvent, dans la réalité, assez proches de ce qu’ils jouent) évoluent au sein d’un espace clos, notablement factice (les constructions en carton sont omniprésentes chez Jordi Colomer ; elles ne se cachent pas).
Toute la dramaturgie se retrouve cristallisée sur des objets de transfert ; Simo parmi ses boîtes accumulées, Pianito et son piano poussiéreux en carton, la ville falsifiée d’A, B, C, etc.
Redoublant la clôture de l’espace, une espèce de clôture du temps cinématographique permet qu’on entre dans ces films et qu’on en puisse sortir à tout moment. La durée n’est jamais que celle de l’expérience qu’on souhaite en avoir. Ainsi, lorsqu’il s’agit de définir l’ensemble de sa récente production, Jordi Colomer emploie-t-il le terme de « sculpture dilatée dans le temps ». C’est d’autant plus vrai que l’espace n’est jamais donné a priori chez Colomer ; il se construit, se constitue, se déconstruit et se transforme au rythme de l’usage qu’en ont les protagonistes.
Jordi Colomer attache beaucoup d’importance à mettre en scène ses vidéos dans l’espace de leur monstration et fabrique souvent, pour cela, des éléments de décors et des ambiances colorées (souvent rouge) en connexion avec ses films. Le spectateur est invité à prendre place dans un espace à sa mesure. Pour cette exposition, Jordi Colomer présente une œuvre réalisée dans le théâtre de la Villa Arson lors de son séjour à Nice en 2001. »
(extrait communiqué de presse de l’exposition)

Jordi Colomer est né en 1962 à Barcelone.
Il vit et travaille à Barcelone.