Julien Bouillon

Exposition 26 octobre 2002 – 5 janvier 2003

Invité à réaliser sa première exposition personnelle en 2002, Julien Bouillon investit la Galerie de l’École avec trois pièces dont la dimension déréalisante rend bien compte de l’univers oblique de cet ancien étudiant de la Villa Arson. Le regardeur est accueilli par une rampe descendante qui le mène à une projection vidéo aux effets psychédéliques, il est ensuite confronté, dans un second espace, à un vaste wallpaper couleur chair qui sample une éruption cutanée, simulée par une image numérique, pour finir, il tombe nez à nez sur trois pistolets en céramique aux couleurs douteuses, relectures incarnées de l’urinoir duchampien. Le catalogue qui comporte des vues des deux installations et des détails des pièces est accompagné d’un texte énigmatique de Maxime Matray qui vient parler entre les lignes de la démarche de Julien Bouillon via la métaphore de la recette du risotto.