Man Ray Georges Ribemont-Dessaignes

« Le néant ne s’apprend ni ne s’enseigne. L’intellect n’en a que faire. L’immanence au néant n’est pas de son ressort : elle ne se définit, ne s’analyse, ne se raisonne, ni s’explique et touche à l’ineffable. Seuls, donc, les métaphysiciens et les mystiques parlent de nichts et de nada. Et les efforts qu’ils tentent à cette fin ne parviennent qu’à insinuer notre accession à un état nullement sensible et cependant délectable. Cette délectation diffère essentiellement de celles que nous procure en ses merveilles la réalité sensible : elle échappe à toute qualification et se communique non par voie de connaissance, mais d’énigme, non de persuasion, mais envoûtement. »
(texte de Jean Cassou, extrait de la publication)

47 pages en ff sous couverture, réédition du texte paru en 1930 aux éditions Gallimard.