Michel Verjux

Exposition(s) :
Sept ans de réflexion
Villa Arson
12 avril – 26 mai 1991

Au milieu
A.R.C., Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, Paris
7 juillet – 11 octobre 1992

Déjà présent dans le grand hall de la Villa Arson avec une œuvre permanente, réalisée à l’occasion de la manifestation Sous le soleil, en 1988, Michel Verjux est invité à réaliser une exposition personnelle rétrospective en 1991. Le catalogue co-édité par la Villa Arson et le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris est la première monographie consacrée à l’artiste français. Le riche album photographique qui constitue le corpus iconographique de l’ouvrage répertorie les travaux allant de 1986 à 1992, depuis les éclairages obtenus avec des projecteurs de diapositives, jusqu’aux strictes découpes réalisées avec de puissants projecteurs lumineux. Réduit à sa plus stricte expression, le travail de l’artiste s’appuie sur des axes théoriques forts, ainsi qu’en témoigne son texte inédit, publié en ouverture du catalogue. Les postfaces rédigées par les auteurs proposent d’ouvrir la réflexion sur la lumière au niveau poétique (Alain Coulange), philosophique (René Denizot), temporel (Jac Fol), mais aussi en tant que dispositif d’exposition (Béatrice Parent) et en tant que symbole d’illumination ou d’inspiration (Harald Szeemann).