Nathalie Talec

Exposition(s) :
Galerie de la Villa, Villa Arson, Nice
4-23 mars 1989

Invitée à la Villa Arson à l’issue de l’obtention d’une bourse du FIACRE, Nathalie Talec présente un travail de sculpture et d’installation qui évince toute tentative de représentation du réel pour se cristalliser sur les variations des éléments atmosphériques : du froid à la chaleur en passant par les divers processus qui peuvent mener d’un état à l’autre. La modalité de présentation de ce travail est nettement postminimaliste : elle trouve des applications dans des sculptures au sol, sur socle ou sur des murs, ainsi qu’à travers des vidéos. Le catalogue offre des vues de l’accrochage épuré de l’artiste dans la galerie de la Villa, ainsi que des reproductions d’œuvres individuelles qui permettent de mieux saisir, par exemple, la dimension processuelle de l’exhalaison de l’eau à travers des parpaings de béton. Le texte de Ramon Tio Bellido situe la pratique de Nathalie Talec dans la lignée des artistes qui depuis l’impressionnisme n’ont eu de cesse de désusbtantialiser le réel, en même temps qu’il insiste sur son mouvement dialectique entre présentation et représentation.