Olivia Boudet

Exposition(s) :
Galerie de l’École, Villa Arson, Nice
11 janvier – 2 février 1992

Cette publication rend compte du travail pictural d’Olivia Boudet, ancienne étudiante de la Villa Arson, au moment de son exposition personnelle dans la Galerie de l’École. Le catalogue, illustré par des reproductions de tableaux ainsi que par une vue d’exposition, comporte un texte introductif d’Hubert Charbit intitulé Discrète Clarté qui situe la démarche d’Olivia Boudet dans une lignée post-malévitchéenne. Selon l’auteur, les compositions ténues de la jeune femme dans leur dimension indécise, entre abstraction et figuration, opèrent une « référence oblique » au fondateur de l’abstraction dans la mesure où elles se rattachent plus à la période crépusculaire du suprématisme, au moment où Malévitch est contraint à un retour à la figuration, qu’à la période abstraite proprement dite.