Rien n’est oublié. Il faut jouer !

Ibai Hernandorena

La pratique d’Ibai Hernandorena depuis son entrée dans le programme a confirmé l’emploi des codes de l’architecture moderniste en tant que matériaux de son travail de vidéo, scultpure et installation. Rien n’est oublié. Il faut jouer ! inscrit les réalisations récentes de l’artiste dans un environnement dont les standards graphiques et les questionnements théoriques sont issus de la modernité.
Avec des textes de Emily Butler, Audrey Teichmann et Valérie Mazouin.

Paru en 2015 aux éditions de la Villa Arson à l’occasion de l’exposition L’Après-Midi et accompagné des publications des trois autres artistes du programme : Julien Dubuisson, Ibai Hernandorena et Lidwine Prolonge.