Sous le regard

catalogue d'exposition

« Vingt-et-un artistes, venant de la Hollande et de différentes régions de France, ont séjourné du 6 juillet au 13 septembre dans la Villa Arson, à Nice. Une bourse et un atelier leur ont été attribués afin de pouvoir y travailler.
Au cours de cette même période sept artistes : Stanley Brouwn, Alan Charlton, Jan Dibberts , Bertrand Lavier, Niele Toroni, Toon Verhoef et Carel Visser sont venus pour une durée plus ou moins longue (de une à trois semaines) afin de rencontrer les artistes résidents.
De 4 au 10 septembre les « portes ouvertes » sur les ateliers ont permis au public de voir dans toute l’école une présentation des travaux réalisés.
Le principe de cette première opération est basé sur l’exemple de l’Atelier 63 à Haarlem aux Pays-bas. Cet organisme, créé en 1963 à l’initiative d’artistes, accueille dans ses murs – après sélection et pour une durée de une à deux années – une vingtaine de jeunes artistes en offrant à chacun d’entre eux une dotation et un atelier individuel. Chaque semaine une journée est consacrée à la visite d’artistes confirmés (hollandais, mais aussi également anglais, allemands, etc.). D’une formule très souple et non scolaire, ce cursus de relations artistiques diverses et régulières a prouvé son efficacité dans l’évolution et la maturation du travail des jeunes artistes résidents.
Il s’agissait, à partir d’un tel canevas, de tenter ici l’expérience similaire de mise en relation sur un délais très court de deux mois . L’initiative en revient à Carel Visser, artiste intervenant à l’Atelier 63, à Jean-Marc Ferrari et à l’association Boronali qui formulèrent ensemble le projet initial en 1986; la Villa Arson s’étant offerte comme lieu d’accueil et de réalisation pour cette première tentative. »
(extrait du texte depuis le catalogue)