Sous le regard

catalogue d'exposition

“Vingt-et-un artistes, venant de la Hollande et de différentes régions de France, ont séjourné du 6 juillet au 13 septembre dans la Villa Arson, à Nice. Une bourse et un atelier leur ont été attribués afin de pouvoir y travailler.
Au cours de cette même période sept artistes : Stanley Brouwn, Alan Charlton, Jan Dibberts , Bertrand Lavier, Niele Toroni, Toon Verhoef et Carel Visser sont venus pour une durée plus ou moins longue (de une à trois semaines) afin de rencontrer les artistes résidents.
De 4 au 10 septembre les “portes ouvertes” sur les ateliers ont permis au public de voir dans toute l’école une présentation des travaux réalisés.
Le principe de cette première opération est basé sur l’exemple de l’Atelier 63 à Haarlem aux Pays-bas. Cet organisme, créé en 1963 à l’initiative d’artistes, accueille dans ses murs – après sélection et pour une durée de une à deux années – une vingtaine de jeunes artistes en offrant à chacun d’entre eux une dotation et un atelier individuel. Chaque semaine une journée est consacrée à la visite d’artistes confirmés (hollandais, mais aussi également anglais, allemands, etc.). D’une formule très souple et non scolaire, ce cursus de relations artistiques diverses et régulières a prouvé son efficacité dans l’évolution et la maturation du travail des jeunes artistes résidents.
Il s’agissait, à partir d’un tel canevas, de tenter ici l’expérience similaire de mise en relation sur un délais très court de deux mois . L’initiative en revient à Carel Visser, artiste intervenant à l’Atelier 63, à Jean-Marc Ferrari et à l’association Boronali qui formulèrent ensemble le projet initial en 1986; la Villa Arson s’étant offerte comme lieu d’accueil et de réalisation pour cette première tentative.”
(extrait du texte depuis le catalogue)